mardi 28 octobre 2008

boufficiel, inflagiciel et obésiciel (bloatware)


Les termes boufficiel, inflagiciel et obésiciel tentent de traduire le terme anglais bloatware

voir wikipedia

Je ne savais pas que ce que ce que je constate depuis plusieurs années avait maintenant un nom.

2 commentaires:

Quentin a dit…

Si je suis d'accord avec le premier paragraphe sur la loi de Wirth, le second, concernant les exemple est tipiquement la preuve que sur wikipedia on y met ce qu'on veut, cette seconde partie ayant été visiblement faite par un anti-microsoft. Je ne vais pas dire que microsoft c'est le top, mais soyons franc, ces informations sont complètement stupides. Depuis quand la taille en Mo d'un programme sur le disque est il un critère de performance. C'est la même chose avec Vista et la mémoire RAM. Vista utilise plus de mémoire RAM, certes, mais avec 4 Go de RAM, vista est bien plus rapide que XP car ses 4 Go sont mieux exploités. L'argument sur la RAM n'est donc pas recevable.
Toujours est il que je ne cherche pas à défendre microsoft, mais simplement à souligner le fait que wikipedia n'est pas un référentiel fiable.
Il aurait été bien plus intéressant de calculer le nombre d'opérations nécessaires pour changer la police sous word par exemple, entre les différentes éditions.
J'ai l'impression que ce qui est le plus gênant sur les logiciel, c'est cette tendance au développement par couche. Pour faire une nouvelle version, on garde l'ancienne et on rajoute des couches. C'est génial, ça coûte pas cher. Mais vient un moment ou ça s'écroule. Seul une minorité fait ça me direz vous ? Non, c'est faux. Il suffit de faire un programme ne Java ou assimilé pour tomber dans ce cas là. Plus on s'éloigne de l'architecture physique du programme, plus le programme est lourd à exécuter pour l'ordinateur.
Cela me rappelle d'ailleurs un document que nous (étudiants de 1ère année l'année dernière) avait fourni l'auteur de ce blog (notre professeur de Spécification) lors d'une séance de TD. Nous ne l'avions pas commenté en cours. Simplement un petite pépite de connaissance, libre à nous de s'en saisir ou de la laisser choir dans une poubelle. Bref, toujours est il que ce document représentait, sous forme de bande dessinée, l'évolution du dialogue homme machine. Commençant par 00110010..., suivi par mov A,7... puis par int a=3...et j'en passe.
Alors que le binaire était une vraie mélopée, les langages suivants devenaient durs et lourds à appréhender.

greenit.fr a dit…

Bonjour,

Nous avons démontré ce phénomène d'obésiciel avec le couple Windows-Office dans un article paru en 2010.

Voir : http://www.greenit.fr/article/logiciels/logiciel-la-cle-de-l-obsolescence-programmee-du-materiel-informatique-2748

Nous y montrons notamment qu'il faut 71 fois plus de mémoire vive entre Windows 98 + 0ffice 97 et Windows 7 et Office 2010 pour faire exactement la même chose, à la même vitesse.